Windows 10 : Comment limiter les collectes de données ?

Que ce soit par la synchronisation sur le cloud OneDrive, la publicité ciblée et la géolocalisation des les services en ligne de Microsoft, le navigateur Web Edge ou encore l’assistant vocal Cortana, Windows 10 et ses applications collectent un grand nombre de données utilisateur. Pointée du doigt : cette gestion, par l’entreprise, de nos données personnelles.

Quelles données Windows 10 inspecte-t-il et pourquoi ?

Pour améliorer les services de l’OS, mais aussi pour proposer à des “partenaires” des données permettant un ciblage publicitaire optimisé, ou une connaissance fine des besoins de l’utilisateur, un “identifiant publicitaire unique” est attribué à chaque compte Microsoft (pour chaque appareil). Cet identifiant, indique la firme de Redmond, est susceptible d’être utilisé par “les développeurs d’applications”, et par les “réseaux publicitaires” pour “proposer des publicités plus pertinentes” et dresser votre “profil”.

Avec Windows 10, Microsoft collectera ainsi des données sur votre navigation (historique, favoris, informations entrées dans la barre d’adresse) via son navigateur, Edge. Une façon, aussi, d’améliorer la “prédiction de pages”, ou préchargement de pages à l’avance. Ces données, en plus des “noms et mots de passe pour la sauvegarde de vos applis, sites web et réseaux Wi-Fi”, seront “automatiquement synchronisées” avec les serveurs de Microsoft, si vous utilisez un compte utilisateur.

Toutes ces pratiques ne sont pas inédites : certaines sont déjà présentes dans Windows 8/8.1. En revanche, pour ceux qui migrent depuis Windows 7, tout particulièrement les professionnels, cela peut susciter un frein vers la mise jour. Il est toutefois possible de limiter ces collectes de données. Et ce dès l’installation du système.

Limiter les collectes de données durant l’installation :

En deux écrans d’options de personnalisation, on peut retirer quasiment tous les dispositifs d’écoute de Microsoft, dont l’envoi d’informations à des fins d’amélioration des services de saisie clavier, manuscrite et vocale.

W3_2

Même constat pour l’utilisation de l’identifiant publicitaire et des fonctionnalités de géolocalisation, ainsi que pour le service de prédiction de page d’Edge, l’envoi de rapports de bugs et la connexion automatique à des réseaux Wi-Fi partagés.

W2_2

Toujours pendant l’installation, on peut faire le choix d’un compte local. Ce qui empêche la synchronisation de certains éléments sur OneDrive… tout en condamnant néanmoins la connexion au Windows Store et donc le téléchargement d’applications depuis la boutique en ligne de Microsoft. La connexion « manuelle » au Store avec un compte Microsoft demeure cependant possible.

Si Windows 10 est déjà installé :

D’autres démarches peuvent être réalisées une fois l’OS installé. Notamment le basculement vers un compte utilisateur local. Mais aussi le réglage des préférences d’Edge et de nombreuses options dans la section « Confidentialité » des paramètres.

W5
W6

Solution plus radicale : ne pas activer Cortana, voire supprimer purement et simplement certaines applications pré-installées, de OneDrive aux services de télémétrie de Microsoft (à réserver aux utilisateurs expérimentés ou à faire réaliser par Com’Unity).

N’hésitez pas à nous contacter pour toute question sur Microsoft Windows 10 !